Travailler dans une grande ville Australienne

Après un mois d’absence, nous voila enfin disponible à donner quelques nouvelles ! Avec 50 heures de travail par semaine, nous nous sommes laissé surprendre par la rapidité à laquelle est arrivé le terrible rythme métro-boulot-dodo.

Entreprendre un voyage à travers l’Australie a un coût non négligeable, et à moins d’avoir pu économiser une grande somme d’argent avant de partir, il est indispensable de passer par la case travail. Chaque voyageur a son propre avis sur la question : certains vont chercher à travailler quelques semaines à chaque étape de leur trajet, d’autres vont voyager un maximum et attendre le dernier moment pour se remplir les poches…

De notre côté nous avons fait le choix de nous installer quelques mois à Brisbane dès notre arrivée. L’intérêt étant de pouvoir mettre de l’argent de côté tout en prenant le temps de découvrir le quotidien d’un citoyen australien : rythme et coût de la vie, mentalités, politique locale… Beaucoup de chose que l’on ne pourrait que survoler lors d’un voyage uniquement itinérant, alors qu’il nous semble particulièrement enrichissant de découvrir un mode de vie qui diffère du notre.

Toutefois ce choix n’est pas sans risque : le coût élevé de la vie dans les principales grandes villes Australiennes (Sydney, Brisbane, Melbourne…) peut venir ruiner vos projets de voyage si plusieurs semaines s’écoulent sans que vous puissiez trouver du travail. L’Australie attire chaque année de plus en plus de voyageurs, et la concurrence est parfois particulièrement rude pour trouver un emploi en ville (sans compter que les voyageurs anglo-saxons ont l’avantage de forcément mieux parler anglais que vous !).

Il est donc indispensable de se fixer une limite de temps ou de budget accordée pour la recherche d’un travail en ville, car dans le cas contraire il serait dommage de rentrer au pays faute de moyens, sans avoir pu profiter de l’Australie…

 

Nous sommes à l’heure d’aujourd’hui tous les deux salariés, avec deux types de travail bien distincts, et en prenant du recul sur notre expérience voici quelques conseils qui pourraient vous aider :

 

Trouver un petit boulot dans une grande ville australienne

Vous êtes étudiant, professeur de géographie ou encore chargé de communication avec un anglais débutant ? Trouver du travail dans son domaine d’activité n’est pas toujours facile à l’autre bout du monde, et cela peut être un véritable défi lorsque le niveau de langue ne suit pas.

La solution d’un travail manuel est donc souvent la meilleure. Pour ma part (Tibaut), je suis actuellement serveur dans une boulangerie/café du centre ville. Il faut savoir qu’ici le salaire moyen pour ce type d’emploi peut varier de 15 à 20$ de l’heure, soit 11 à 15€ environ, ce qui est largement plus qu’en France même si il reste à prendre en compte le coût de la vie (nous essaierons d’analyser ça prochainement).

 

  • Rédiger un CV court à la française suffit largement, éviter de citer votre nationalité et les langues parlées, cela n’intéresse pas vraiment les employeurs australiens. Pensez à fournir une adresse locale et un numéro de téléphone australien. L’impression est possible dans n’importe quelle librairie ou dans les magasins « Officeworks »
  • Faites du porte à porte pendant les heures creuses (l’idéal étant de 14h à 18h dans les cafés), demandez à parler au manager, cherchez à faire bonne impression et proposez de faire un essai (« a try »)
  • Habillez-vous sobrement, voir même en tenue de service (pantalon noir, chemise blanche et chaussures noires fermées) pour montrer que vous êtes disponible pour faire un essai immédiatement, rien de pire que les backpackers qui déposent leur CV en short et en tongs !
  • S’éloigner du centre ville pour faire ses recherches, ne pas hésiter à démarcher dans des banlieues lointaines
  • Utiliser internet pour faire des recherches sur les principaux sites d’emplois (gumtree.com.au, seek.com.au…) mais également pour démarcher des entreprises via leur site internet : beaucoup disposent d’une adresse mail dédiées au recrutement (grands groupes mais également petites chaines de cafés, jus de fruits frais…)
  • Votre anglais n’est pas bon ? Peu d’entreprises de services (« hospitality ») vous laisseront votre chance si vous n’êtes pas capable de communiquer de manière fluide, orientez vos recherches vers des petits boulots de plonge dans les restaurants, tentez de démarcher les usines de banlieues qui ont besoin de main d’œuvre (nous avons par exemple rencontré des français qui travaillaient dans une usine de poulet…)

 

Exercer son métier en Australie

Comme beaucoup d’autres pays, l’Australie manque de main d’œuvre dans certains secteurs d’activité. Si vous faites parti de la liste des emplois recherchés par les services de l’immigration vous pouvez même prétendre à un visa permanent.

La plupart de ces emplois sont des métiers manuels qui attirent de moins en moins les jeunes Australiens. Pour faire face à cette pénurie d’employés et attirer les travailleurs étrangers, la plupart de ces jobs offrent un salaire plus que confortable.

Florian est actuellement Peintre dans une carrosserie de la banlieue de Brisbane : pour un débutant le salaire débute à 20$ de l’heure (15€) et peut monter à plus de 40$ de l’heure (30€) avec l’expérience.

Toutefois il est important de noter que même si votre métier semble être particulièrement recherché, vous n’êtes pas à l’abri des problèmes liés à la conjoncture économique : les garages australiens, par exemple, tournent aujourd’hui au ralenti, par conséquent il est très difficile de trouver un travail à plein temps.

A noter également : dans les métiers de l’artisanat (carrosserie, pâtissier…) beaucoup d’employeurs australiens demandent à leurs employés de fournir leurs propres outils, ce qui peut représenter une dépense non négligeable.

 

  • Rédigez un CV à l’australienne, si possible faites le vérifier par des personnes compétentes en la matière une fois sur place (un colocataire qui travaille, une documentaliste à la bibliothèque…)
  • Inscrivez-vous dans les différentes agences d’interim qui correspondent à votre domaine d’activité (la liste est disponible dans l’office de tourisme de votre ville)
  • Relevez via internet les adresses de toutes les entreprises qui correspondent à votre métier et faites du porte à porte, demandez à parler au responsable, proposez de faire un essai

 

 

brisbane


En espérant que ces quelques conseils pourront vous aider dans vos démarches à venir, le prochain article arrive dans quelques jours, et cette fois-ci c’est promis, on vous parlera détente !

Catégorie: Travail  Tags:
Vous pouvez suivre les réponses de ce post en vous abonnant au flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse, ou un lien vers votre site.
2 Réponses
  1. cousine jenny dit :

    Un petit coucou les cousins. suis contente pour vous de cette expérience. profiter bien. on pense fort à vous. des gros bisous

  2. Severine dit :

    Bonjour, je suis Severine de Guide-Australie.com
    Nous venons de refaire notre site et la nouvelle page pour le lien Rediger un CV à l’Australienne (qui apparait dans cette page) est http://guide-australie.com/cv-australien.html
    Pourriez-vous le mettre à jour ?

    Aussi j’en profite pour vous faire part d’un jeu concours jusqu’au 10 aout pour gagner un appareil photo instantané.

    N’hésitez pas à jouer et à faire passer l’info !

    Merci !
    Severine

Laisser une réponse